Get Adobe Flash player

La circulation sur les pistes pastorales et forestières

Crédit Photo: EHMEB

DESCRIPTION DE LA SITUATION

Des pistes et chemins sont créés ou réaménagés par les collectivités locales (communes, commissions syndicales) pour faciliter les conditions de travail des

professionnels de l'agropastralisme (accés aux estives) et de la forêt(accés aux chantiers d'exploitations forestières). Par la même occasion, ces pistes permettent en général un accès motorisé à tout type d’usagers (randonneurs, spectateurs, chasseurs…); accés qui n'était pas prévu à l'ouverture de l'accés.

 

POURQUOI S’EN PREOCCUPER ?

Une fois réalisé, un accés est permanent, définitif et a un impact sur les lieux à proximité. L'augmentation des flux de passage et une surfréquentation induite non prévue sur un itinéraire ou un accès, peut géner les professionnels dans leur activité (alors que l’accès était prévu au départ pour faciliter leur activité), et, déranger la faune et la flore sauvage. Par exemple, par une pression accrue sur la cueillette, par un piétinement des végétaux, par une perturbation de la reproduction de certaines espèces sensibles (gypaète barbu, percnoptère d’Egypte etc.).

 

COMMENT AMELIORER LA SITUATION ?

- Aux gestionnaires/élus/propriétaires :

- Lorsque celà est nécessaire, prévoir des barrières et de la signalétique au départ des pistes, pour limiter leur accès, même à pied, aux seuls usages professionnels.

- S’entourer de tous les éléments d’analyse d’impacts induits avant de décider de créer un nouvel accès.

- Supprimer des cartes IGN les itinéraires et accès jugés trop sensibles en terme d’impact sur la biodiversité et sur les activités professionnelles.


FICHES LIEES

Dans la rubrique "Conseils pratiques": Bien circuler en montagne

<<  Juin 2018  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
      1  2  3
  4  5  6  7  8  910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

logo

Informations légales - Connexion

>